Je suis non-vacciné et je vous « salue », monsieur le Président !

Lettre ouverte d’un non-vacciné, adressée au Président de la République.

Tout d’abord, je précise que je ne suis ni contre le vaccin ni contre les personnes vaccinées. Je suis contre l’incitation, l’obligation et la division des français.

Je suis non-vacciné parce que je n’ai plus confiance en vous, monsieur le Président.

Je suis non-vacciné parce que je n’ai plus confiance dans les politiciens.

Je suis non-vacciné parce que je n’ai plus confiance dans les médias.

Je suis non-vacciné parce que je n’ai plus confiance dans les laboratoires pharmaceutiques.

Je suis non-vacciné parce que, en deux ans de mensonges et de manque de transparence, je n’ai plus confiance dans la médecine.

Je suis non-vacciné parce que, vacciné ou pas, je peux être contaminé et contaminer les autres de la même manière.

Je suis non-vacciné parce que je protège les autres en portant mon masque, en me testant et en me lavant les mains.

Je suis non-vacciné parce que je ne suis pas dans la tranche d’âge à risque.

Je suis non-vacciné parce que je n’ai pas de comorbidités.

Je suis non-vacciné parce que ma santé est mon bien le plus précieux.

Je suis non-vacciné parce que vous n’êtes pas médecin, vous êtes un homme d’affaires qui fait de la politique.

Je suis non-vacciné parce que les politiciens ne sont pas des médecins.

Je suis non-vacciné parce que les services hospitaliers sont dans le rouge depuis beaucoup plus de 2 ans, à cause de vous et vos prédécesseurs, pas à cause des non-vaccinés.

Je suis non-vacciné parce que les personnes âgées n’ont pas attendu cette pandémie pour mourir dans des conditions inhumaines. Ça fait des années qu’ils crèvent seuls et en silence.

Je suis non-vacciné parce que, en cas de problème de santé dû au vaccin, les contrats que vous avez signés avec les fournisseurs de vaccins, m’interdiront de porter plainte contre eux.

Je suis non-vacciné parce que, en cas de problème de santé dû au vaccin, notre Constitution m’interdit de porter plainte contre vous.

Je suis non-vacciné parce qu’avec plus de 90% de la population vaccinée, la pandémie continue et les vaccinés n’ont toujours pas retrouvé la liberté que vous leur avez promis. C’est votre échec, pas celui des non-vaccinés.

Je suis non-vacciné parce que les non-vaccinés sont les bouc-émissaires de votre échec face à la pandémie.

Je suis non-vacciné parce que vos amis ne parlent que du nombre de cas omicron. Où sont les morts ?

Je suis non-vacciné parce que vous et vos amis nous vendez le vaccin comme la seule solution face au virus depuis le tout début de la pandémie.

Je suis non-vacciné parce que vous n’avez laissé aucune chance aux autres traitements possibles du virus.

Je suis non-vacciné parce que vous prenez des risques avec la santé des enfants.

Je suis non-vacciné parce que ce n’est pas un vaccin, c’est un traitement, renouvelable très (trop) régulièrement.

Je suis non-vacciné parce que j’estime que chacun est libre de se vacciner ou non, chacun à ses raisons.

Je suis non-vacciné parce que je suis contre le passe sanitaire et plus encore contre le passe vaccinal.

Je suis non-vacciné parce que la meilleure des protections dans mon cas est le masque, le lavage des mains et les tests, et dans le cas des personnes âgées, c’est le vaccin.

Je suis non-vacciné parce qu’en pleine crise économique vous licenciez des travailleurs qui refusent le vaccin.

Je suis non-vacciné parce qu’après avoir applaudi les soignants, vous licenciez ceux qui refusent le vaccin.

Je suis non-vacciné parce qu’en pleine pandémie, vous refusez à des médecins le droit d’exercer leur profession s’ils ne poussent pas à la vaccination.

Je suis non-vacciné parce que votre gestion de la pandémie nous a surendetté à grands coups de dizaines de milliards d’euros.

Je suis non-vacciné parce que les milliards d’euros que vous sortez maintenant, les soignants, les hôpitaux, les enseignants, les juges, les forces de l’ordre, et d’autres encore, vous les supplient depuis des années.

Je suis non-vacciné parce que vous continuez à supprimer des lits d’hôpitaux en pleine pandémie.

Je suis non-vacciné parce que, lorsqu’un nouveau virus arrivera dans quelques années, il faudra tout recommencer à zéro et attendre un vaccin miracle puisque notre système de santé, comme aujourd’hui, ne pourra pas faire face.

Je suis non-vacciné parce que vous n’avez pas tirer les leçons de cette pandémie pour améliorer notre système de santé en moyens humains, matériels, financiers et ainsi faire face à une prochaine pandémie. Qui est irresponsable ?

Je suis non-vacciné parce que pendant que vous supprimez des lits d’hôpitaux, fermez des classes, supprimez des postes d’enseignants et de soignants, vous achetez pour 10 milliards d’euros d’hélicoptères de combat.

Je suis non-vacciné parce qu’en pleine pandémie, alors que nous traversons une période catastrophique depuis 2 ans, vous privilégiez vos manœuvres électorales au détriment de la sérénité des français.

Je suis non-vacciné parce que vous ne me considérez pas comme un citoyen.

Je suis non-vacciné parce que vous divisez les français. Ce n’est pas votre rôle. Vous avez trouvé que ça pour mieux régner ?

Je suis non-vacciné parce que votre stratégie est de nous emmerder. Vous n’avez pas mieux à faire ? Vous ne voyez pas dans quel état sont la France et les français ?

Je suis non-vacciné parce que je suis libre et je désobéirai jusqu’au bout même si vous rendez le vaccin obligatoire.

Je ne manifesterai pas, je ne hurlerai pas, je ne saccagerai pas, je ne m’épuiserai pas, tout simplement je désobéirai. Désobéissance civile !

Je désobéirai en patientant et en mettant de côté l’argent non dépensé dans les restaurants, les bars, les cinémas, les transports, les voyages, les hôtels, les concerts, les loisirs, le sport …

Patience jusqu’aux prochaines élections … en attendant je vous « salue » !

Gilles Bernard, citoyen de gauche, de droite, du milieu et des bords.

non vacciné lettre président
Désobéissance civile

23 838 personnes approuvent cette lettre.